Piemonte

Situé au nord-ouest de l’Italie, le Piémont trouve ses origines viticoles environ 1500 ans av. J.-C. Riche d’un grand patrimoine de cépages autochtones et de nombreux produits d’Appellation d’Origine Protégée, telle que la truffe d’Alba, il est aujourd’hui reconnu pour sa production prépondérante de vin rouge, mais aussi de quelques vins blancs d’exception. Cette région jouit actuellement d’une belle notoriété vinicole internationale, notamment pour la très haute qualité de son terroir.

 

Historiquement, la plus grande contribution viticole du Piémont vient de la colonisation romaine, mais son histoire commence déjà en 400 av. J.-C. L’Étrurie rencontre alors une influence celtique avec l’arrivée progressive des Gaulois qui se mélangent à la population ligure locale. Ceux-ci introduisent l’utilisation du fût, plus grand et plus commode à transporter que les amphores. Mais l’échange n’est pas unilatéral : les Celtes apprivoisent rapidement les techniques étrusques de culture de la vigne et les développent dans le Piémont alors qu’ils descendent rejoindre la Méditerranée. Aux Etrusques, ils empruntent notamment la technique dite de l’abrustrum, la vigne rampant sur des tuteurs plantés (tels le peuplier et l’érable).

 

Au XIXème siècle, c’est au Piémont qu’a lieu la Renaissance du vin italien. Cette révolution qualitative débute avec la production du Barolo. À l’époque, la région était renommée pour ses vins doux, tendance héritée pour différentes raisons commerciales et naturelles. Premièrement, le Piémont était fournisseur de la République maritime de Gènes d’où la production était expédiée par bateau. Ce type de transport pouvait nuire à la qualité du produit, mais les vins doux se conservaient mieux. Deuxièmement, le Nebbiolo, cépage-phare de la région, est une variété à récolte tardive. Associé à des températures froides dans les chais pendant les mois de novembre et décembre et une non-disponibilité de certaines levures, le processus de fermentation du vin était interrompu, laissant une certaine quantité de résidus de sucre, expliquant la douceur alors caractéristique des vins piémontais.

 

Mais le Barolo, que le monde apprécie aujourd’hui, n’est pas un vin doux. Ce changement drastique est l’œuvre de l’œnologue champenois Louis Oudart. L’épouse du marquis de Barolo, Giulietta Falletti, était une nantaise née sous le nom de Juliette Colbert. Elle n’appréciait guère les notes sucrées, parfois même pétillantes, des vins de son chai et fit venir Oudart pour en améliorer la qualité. Très vite, il comprit le potentiel du Nebbiolo et parvint à le peaufiner en régulant les températures de fermentation et en élevant ensuite le vin en fût. Le succès fut très rapide, au point de convaincre le conte de Cavour et le roi Victor Emmanuel II de convertir leurs chais dans la région à cette nouvelle technique de vinification.

 

Si le Piémont est aujourd’hui une zone vinicole de si grande importance, il le doit en partie à la morphologie particulière de son territoire et aux conditions climatiques exceptionnelles, aux pieds des montagnes. La région se divise en 44% de montagnes, 26% de plaines et 30% de collines, d’où 90% de la production vitivinicole est issue. Cela représente un total de 46.500 hectares de vignes, soit 17% du vignoble italien. La région se répartit en trois groupes prépondérants : la zone septentrionale aussi dite « Haut Piémont » (Ghemme, Gattinara, ...), le Monferrato au sud-ouest et les Langhe, mondialement réputées pour avoir donné naissance aux appellations Barolo et Barbaresco. 18 DOCG (Appellations d’Origine Contrôlée et Garantie) et 42 DOC (Appellations d’Origine Contrôlée) constituent 85% de la production.

 

Une dernière caractéristique notoire de la région du Piémont par rapport au reste de l’Italie est la notion de terroir et de cru. Les vins y sont dénommés d’après des vignes bien précises et non d’après un cépage. Le Nebbiolo rouge est un cépage très versatile s’imprégnant très fortement de caractéristiques de chaque sol et permettant ainsi de produire des vins très différents, tels que les Barolo, Barbaresco, Ghemme et Gattinara.

Search (18 products)

Price

10€ - 50€

Pairing

Reset this group

Grape varieties

Taste profile

Occasion

Winegrowers